Un an sans y mettre les pieds

Publié le par bergie

Un an sans que mes pieds ne foulent la moquette tachée de mon bureau, un an sans fou rire débile, vidage de pression entre collègue autour de l’écran de l’ordinateur et d’un thé trop chaud.

 

Et Surtout un an sans que mes neurones ne servent à autre chose qu’à minuter le temps de chauffe du biberon ou depuis combien de temps il n'a pas fait caca….....................c’est long.

L’impression de n’avoir plus que deux neurones Un On pour le matin / un Off pour le soir se fait de plus en plus ressentir.

 

Le champ lexical s’est réduit, pitoyablement réduit et recentrer autour des couches sales.

Réduit comme le temps passé à vivre pour soi et non pour eux.

 

Bizarre comme celle qui ne sont pas en congé parental (celle qui aurait aimé mais qui n’ont pas eu le choix) ne comprennent pas pourquoi le temps d ‘une soirée il est vital que ce champ lexical soit banni.

 

Si tu trouves des neurones dans ta corbeille à papier, ils sont à moi, ne les jettes pas, je vais bientôt en avoir besoin. Et gardes moi aussi de la vitamine D.

 

Bientôt Bientôt!

 

C'est y pas con cette impression d'être en attente ?

 

Une histoire de pieds pour Lucky Sophie et Euréka 

Publié dans Mes ptites histoires

Commenter cet article

maman@home 11/04/2011 09:38


C'est un cap à passer il me semble, j'ai eu la même impression au bout de 1 an environ, une sorte de gros ras le bol de parler BB, torcher un cul et faire des bib et puis en ce moment je suis très
contente d'être &home (2 ans)... courage !!!!


eureka 07/04/2011 20:34


ce n'est pas qu'une impression tu n'as que deux neurones...non je deconne, t'en a un troisieme pour ton blog quand meme!! j'aime ta participation et merci miss je t'ajoute!!!!


Elsa B 07/04/2011 12:55


C'est comme pour le vélo, on n'oublie pas, ton champ lexical est dans un tiroir (j'aime imaginer que notre cerveau est un grand grainetier, ces meubles de métier à tiroirs) que tu n'as pas eu trop
l'occasion d'ouvrir, à ce que tu dis, mais il est bien là ;-) C'est "marrant", après mon congé mat (mais je n'ai pas pris de congé parental), je n'avais pas du tout envie de reprendre le boulot,
mais alors, pas du tout... à chaque fois ! Un congé parental m'aurait peut-être donné l'envie... ça va vite être là, tu vas voir !